Julien Grenier

Julien Grenier

Que cherche-t-il ce fantôme ?

Julien Grenier

C’est le pouvoir des œuvres d’art primitif qui m’intéresse, l’idée de la peinture et de mon travail en général comme fétiche. Mon œuvre se fait syncrétique, les œuvres font références au vécu intellectuel et visuel, historique et imaginaire cristallisant ainsi mille références. « Nous sommes nés à l’intérieur d’un squelette ». On sent l’angoisse de la mort, sous la forme de vanités, ma vision de l’humanité par le traitement de la figure humaine, et du sexe, mais aussi les paysages futuristes et apocalyptiques... Des objets sculptures, poteries, et plâtres peints s’assemblent dans des scénographies aux lumières étranges, formant l’archéologie d’un futur improbable.